Comment les Etats-Unis peuvent avoir liberté d’expression si elle autorise les religions qui limitent la liberté d’expression à ceux qui sont nés en eux?

La Constitution américaine stipule que le gouvernement ne peut pas adopter des lois qui restreignent la parole du peuple. Il y a quelques exceptions de bord-cas, mais en général, vous pouvez dire tout ce que vous sacrément bien s’il vous plaît sans crainte d’être arrêtés pour it.*

La Constitution américaine permet également aux gens de pratiquer n’importe quelle religion ils aiment et leur donne une large latitude de le pratiquer cependant qu’ils aiment. Parfois les tribunaux disent il est acceptable d’ignorer les lois qui restreignent la pratique religieuse, et parfois ils disent que la Loi doit être suivie indépendamment des enseignements de la religion.

Il n’y a pas de contradiction ici. L’idée est censé pour être que le pouvoir du gouvernement est limité. Il est sévèrement limité dans sa capacité à limiter des discours, et il est assez limité dans sa capacité à limiter la religion.

Afin que le gouvernement américain afin d’éviter des religions de punir les gens qui disent des choses, l’église n’est pas d’accord avec, il aurait à faire ces punitions illégales. Il faudrait, disons, interdire l’excommunication des catholiques qui contredisent le dogme officiel. La Constitution interdit absolument et sans équivoque à une telle loi. Comme il se doit.

Aux États-Unis, vous pouvez dire presque n’importe quoi sans en cours d’exécution à l’encontre de la Loi. Vous pouvez, cependant, souffrent des conséquences sociales pour les choses que vous dites, telles que :

-Déversés par votre amoureux
-Être boudés par votre famille
-Être critiqué à la télévision
-Feu
-Être mis à la porte des organismes sociaux comme églises

Vous n’êtes pas garanti le droit de dire ce que vous voulez sans en subir les conséquences sociales à la suite de vos paroles.

* Sur le plan technique. Application de la loi peut vous cibler pour discours impopulaire, mais ils ont de vous poursuivre pour une autre infraction.


Tags: Religion, Les États-Unis d’Amérique, Liberté d’expression