Comment les États-Unis serait différent s’il avait jamais été un État unitaire démocratique avec 50 provinces?

Eh bien, cela dépend de ce que diraient la constitution.  Si nous avions une constitution semblable à celle que nous avions, mais renvoyé pour dire de la République de Washingtonia plutôt que les États-Unis et les Provinces au lieu des États, rien du tout serait différent.  Canada, notre voisin, dispose d’un système essentiellement fédéral quoique ses subdivisions primaires sont appelées des « provinces » plutôt que « États ».

Canoniquement, il y a une sorte d’implication qu’un État fédéré est un groupe d’entités souveraines qui se sont regroupés en une sorte de super-traité de partager certains objectifs économiques et de politique étrangère, mais cette implication ne signifie rien face à la langue d’une loi organique réelle, et puisqu’aucune constitution hypothétique spécifique n’est indiquée, c’est un peu difficile de dire comment cela nous affecterait.

Pour des raisons de s’adonner à la question (et simplifier plus qu’un peu), je suppose que l’auteur de la question vise à renverser les rôles des gouvernements nationaux et locaux.  Dans notre régime actuel, le gouvernement fédéral est considéré comme une des limites de leur compétence (cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de compétence très large, mais son pouvoir de police doit être adaptée à une clause énumérée dans la constitution, alors que gouvernements des États n’ont pas besoin).  Les administrations ont compétence de pleine juridiction.  Ainsi, pour donner un exemple ridicule, le gouvernement de l’Etat pourrait déterminer qu’il existe un usage rationnel d’exiger des personnes qui ont des enfants dans leurs maisons pour peindre leurs portes jaune (aide les pompiers sauver les enfants en cas d’urgence).  Le gouvernement fédéral ne peut pas faire cela, car il n’y a aucun intérêt fédéral impliqué.  Beaucoup de lois fédérales est justifiée parce qu’il « a un effet sur le commerce interétatique », mais cela n’est clairement pas lié au commerce inter-États.

Votre « Etat unitaire » aurait vraisemblablement le pouvoir général de police dévolu à l’échelon supérieur, plutôt que le niveau intermédiaire, du gouvernement et donc le gouvernement serait en mesure d’imposer l’exigence de jaune-porte sans toute démonstration particulière d’internationale.* le gouvernement « provincial » pouvait imposer une telle exigence, mais uniquement si il n’y a pas un statut à l’adage de niveau fédéral « aucune province ne peut imposer une exigence de portes jaunes ».  Ainsi les subdivisions de le « Etat unitaire » aurait des pouvoirs plus comme ceux que nous associons avec les villes, † et le gouvernement national serait comme État et fédéral combiné.

Vous pouvez le voir en action avec les lois réelles :

Pour les un certain temps, il y avait une loi fédérale qui dit que vous pourriez être tenu responsable en vertu de lois fédérales pour avoir des armes à feu au sein de 1000 pieds d’une école.  Dans United States v. Lopez (https://www.oyez.org/cases/1994/...), la Cour suprême a trouvé de lien suffisant entre "commerce inter-États » (vraisemblablement à feu trading) et la loi en cause et tenue elle est inconstitutionnelle.

†Occasionally une grande ville va faire quelque chose comme direct ses entreprises de payer un salaire minimum plus élevé que la norme de tout l’État, mais la législature de l’État peuvent bloquer ces efforts en passant une loi d’application par État qui entre en conflit avec les réglementations locales ou en modifiant son code de Charte de ville pour refuser des villes ce pouvoir specificially.

Personnellement, je suis fan de la notion de fédéralisme, type de bien.  Donc j’espère pour un type plus canadien du système.


Tags: Politique des États-Unis d’Amérique, Géographie, Les États-Unis d’Amérique, Politique, Démocratie, Alternatifs Histories (hypothétiques scénarios historiques)